Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 14:41

Après de longs mois d’absence, j’ai donc décidé de retourner à mon clavier pour partager mes petites aventures du quotidien de mère. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut peut-être que je fasse un résumé de mes derniers mois de grossesse. Attention, flashback.

 

J’ai eu beaucoup de chance. Ma grossesse s’est mieux terminée qu’elle n’avait commencé. Après avoir vomis (glamour, toujours), j’ai enfin vu mon ventre s’arrondir. A tel point au départ que mon obstétricien m’a demandé de faire attention à ma prise de poids. J’ai tenu bon, et finalement j’en suis contente : +11 kilos à la fin de ma grossesse.

 

Je travaille en région parisienne, et je dois donc prendre le métro tous les jours, pendant 45 minutes. En passant par des stations très fréquentées. Sinon, c’est bien moins drôle.

 

Pour survivre ? J’ai passé plusieurs mois les bras autour de mon ventre dans une position improvisée de protection. Et j’ai demandé aux gens de me laisser une place pour m’assoir. Systématiquement. Sans jamais attendre de voir si quelqu’un me le propose. Pas envie d’être déçue. Et du coup, ça s’est très bien passé. Enfin. Sauf la fois où à peine entrée dans le wagon, les gens montant derrière moi ont poussé d’un coup et que je me suis trouvée le ventre collé contre la barre du milieu. Ce jour-là, j’ai eu peur.

 

A l’heure du congé maternité, j’étais donc assez sereine. Et plus en formes que jamais !

Repost 0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 16:46

 

 

 

Cela fait plus d'un an que je n'avais pas mis le nez de ma souris dans le blog.

 

Et pourtant, cela fait un moment que j'ai envie de venir ici me confier, raconter, expliquer. Expliquer ce que cela m'a fait d'être enceinte après avoir eu peur de ne pas réussir à l'être. Expliquer ce que cela m'a fait de tenir mon bébé contre moi. Expliquer ce que cela me fait que de le voir grandir.

 

Je n'ai pas prémédité d'arrêter d'écrire du jour au len

demain. C'est venu à moi. Ou plutôt, ça m'a quitté. Ce blog m'a fait un bien immense quand j'en ai eu besoin, sans lui - sans les commentaires adorables que j'

ai reçu - j'aurais craqué. Et un jour, je n'ai pas eu envie de raconter ce qui m'arrivait. Comme si, je le comprends maintenant avec le recul, j'avais besoin de me centrer sur moi-même. Sur ce bébé qui grandissait en moi.

 

A plusieurs reprises, j'ai eu envie de revenir par ici chercher du réconfort. Comme lorsque mon compagnon a été hospitalisé et que j'ai eu la peur de ma vie alors que j'étais enceinte de presque 6 mois. Mais même dans ces moments de doute, de peur, j'ai préféré rester seule.

 

Alors pourquoi reprendre aujourd'hui le clavier ? Franchement, je ne le sais pas. Je sais que cette idée de revenir a mûri lentement en moi, que j'y ai pens

é de temps en temps, et qu'aujourd'hui j'ai enfin franchi le pas.

 

Parfois je me disais que certaines lectrices, qui me laissaient des messages d'encouragements ou de félicitations, se posaient peut-être la question de savoir ce que j'étais devenue. Alors je veux leur dire que je suis là et que tout va bien.

valentin.jpg

Repost 0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:07

Ca y est. Une année s’est écoulée, et nous avons mis les pieds dans 2012. Une année qui s’annonce pleine de promesses, de découvertes et d’émotions. L’année, où enfin, je deviendrai maman.

 

Je me souviens du réveillon 2010, quand j’imaginais que 2011 serait l’année de la maternité. Cet espoir en moi que cela ne tarde plus trop à marcher. Que peut-être le réveillon 2011 sera rythmé par des gazouillis d’enfant.

 

A Noël, et aux douze coups de minuit qui nous ont fait basculés dans 2012, c’est à lui que j’ai pensé. A ce petit bonhomme qui fêtera avec nous Noël et la Saint-Sylvestre l’année prochaine. Et encore une fois, cette une grande bouffée d’émotions qui m’a envahie. Je ne crois toujours pas à la chance que j’ai, les semaines passent, et je me demande parfois si je ne rêve pas.

 

Alors je pense à toutes celles qui espèrent en silence. Quelque part, je serai toujours l’une d’entre-vous, car quand on a attendu dans la souffrance, on n’oublie pas, les cicatrices sont toujours là. Alors en 2012, je souhaite que le taux de natalité de la France explose.

 

A toutes, et tous, que vous soyez parents, futurs parents, parents en mal d’enfant, je vous souhaite une belle année 2012.

Repost 0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 20:40

Un petit mot pour dire que je suis toujours là, mais qu'un événement familial m'a tenue éloignée de mon ordinateur. Mon père a perdu son épouse et je suis allée le soutenir quelques jours.
Ce soir, je n'ai pas le courage d'écrire un billet, et je n'ai d'ailleurs pas tellement d'inspiration. Un peu de repos, un retour à ma routine et ça ira mieux !

Repost 0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 16:15

L'autre jour, je vous parlais de la prochaine émission de TF1, Baby Boom. Et visiblement je n'avais pas très bien compris le concept.

 

Contrairement à ce que je pensais, ce n'est pas un docu sur "la vraie vie dans une maternité" avec ses joies et ses peines mais juste le côté "joie" des naissances. Quelque part, ça me rassure !

 

Si ça vous intéresse, voici le lien vers un article sur l'émission, avec l'interview d'un responsable du service de maternité où a eu lieu le tournage : émission Baby Boom sur TF1.

Repost 0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:57

Alors qu'il y a quelques jours, j'étais toute fière de moi car je n'avais cillé à la vue du bidon d'une femme enceinte rencontrée, je suis victime d'une rechute.

 

Une amie proche vient de poster sur Facebook une remarque pour se "plaindre" de sa condition de maman. Du genre "Vie de maman : la grande a une rhino et la petite une gastro. Pas facile tous les jours !"

 

Eh bien, ça m'a saoulé cette remarque ! Mais d'une force !

 

Alors, je sais, c'est souvent dur la vie de maman, et gérer une double maladie, ça doit être folklo. Et surtout, je sais que moi aussi je me plaindrai, là n'est pas la question. Je ne peux pas faire autrement. J'ai été super saoulée de cette remarque.

 

Jalousie 1 - Mère à boire 0images.jpg

Repost 0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 14:11

Alors je vous arrête tout de suite, non, je ne suis pas enceinte. Je suis deux, parce que j'ai la sensation de m'être dédoublée depuis ces derniers mois. Un sentiment renforcé depuis ma création de ce blog, où je tisse des liens tout en restant "cachée".

 

Il y a donc d'un côté... moi. Celle que j'ai toujours été. Et de l'autre, cette Mère à boire, qui n'a révélé son envie de bébé qu'aux amis les plus proches.

 

Au quotidien, j'alterne entre mes deux casquettes, pensant aux billets que j'ai envie d'écrire, pensant à mes angoisses de ne pas arriver à tomber enceinte, pensant à mes courbes de température... Tout ça, je fais en sorte de le garder pour moi, de ne pas me faire démasquer.

 

Devant certaines personnes, au travail notamment, je rigole et affirme que "le bébé n'est pas au programme"... Quand on sait à quel point je rêve de voir mon ventre s'arrondir, c'est un comble !

 

Cette dualité est compliquée à gérer, mais heureusement que j'ai cet espace pour être vraiment moi-même : à la fois celle qui pense aux bébés, et celle qui continue sa vie comme avant.

 

Dualite-de-l-etre.JPG

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 08:43

Dans l'un de mes premiers billets, je me plaignais des gens qui demandent "Et toi, c'est pour quand". Mais dans certains cas, avec certaines personnes, j'aimerais qu'ils me posent la question parce que je n'ose pas aborder le sujet et me confier alors que j'en ai envie.

 

Ce qui m'en empêche, je pense que c'est de la pudeur. Pas envie de me faire plaindre.

 

J'ai fait le test hier. Je suis allée voir une amie qui a un bébé de trois mois. On a papoté, et je lui ai dit que mon Homme et moi essayions d'avoir un bébé, mais que c'était un peu difficile. Cela m'a fait du bien, mais j'ai vu de la tristesse dans ses yeux, et je m'en suis voulu de venir perturber son bonheur de jeune maman avec mes problèmes.

 

De toutes façons, je pense que je vais continuer à faire comme je fais, y aller au feeling.

fastest-talking-woman.jpg

Repost 0
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 00:31

Une nouvelle semaine qui commence. Un nouveau passage à la pharmacie. Une nouvelle plaquette de Duphaston d'entamée. Une nouvelle déception. Un nouveau coup de blues.

 

Dommage, je me sentais bien ces derniers jours. Mon moral est retombé comme un soufflé. Marre de ces montagnes russes émotionnelles. Marre de ce corps que je ne connais pas, que je respecte depuis 27 ans et qui me trahit aujourd'hui.

 

Marre de ces femmes enceintes que je vois partout, comme si elles faisaient exprès de me croiser, embusquées dans les halls d'immeubles n'attendant que moi pour sortir. Marre de ces copines/collègues/voisines qui affichent leur bonheur.

 

Marre de pleurer. Je voudrais être plus forte. En attendant, c'est reparti pour un tour.nudna-praca-2.jpg


Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 00:18

Dans la vie, je suis quelqu'un d'assez rigolote. Sans être la petite soeur de Florence Foresti, j'adore rire et dire des bêtises. J'ai du mal à faire la tête plus de 5 minutes, et je suis généralement de bonne humeur.

 

Mais depuis quelque temps, j'ai des phases de mélancolie. Des envies de pleurer pour rien. Ou en tous cas, rien de nouveau.

 

En ce moment, je suis amenée à travailler régulièrement de chez moi. Et j'ai bien l'impression que ces heures en solitaire, sans collègue à qui dire mes habituelles petites bêtises me tombent dans les chaussettes. Et le moral s'en ressent.

 

Ce soir, j'ai eu une de ces phases. Alors plutôt que pleurer, j'ai pris mon petit carnet et un stylo pour écrire ces quelques lignes (oui, j'ai un côté old school, j'écris d'abord sur papier mes billets, je trouve que ça vient plus facilement que directement sur le clavier).

 

Tout ça pour dire que j'aimerais bien savoir mettre de l'humour dans mes billets. Histoire de ne pas passer pour ce que je ne suis pas. Mais le but de ce blog, c'était justement pouvoir livrer mes pensées et sentiments librement.

 

Tant pis pour ceux qui tombent sur mes mots et trouvent que c'est plombant. Après, je peux toujours essayer de compenser en racontant une blague de temps en temps.

 

Bah tiens, pourquoi pas d'ailleurs ? Allez, je me lance.

 

En exclusivité mondiale, ma blague préférée :

 

Deux oeufs dans un frigo discutent. L'un des oeufs dit à l'autre 'Bah, dis donc, t'as pas la forme toi... T'es malade ? T'es tout vert et avec des poils partout !'. L'autre répond : 'J'suis un kiwi connard !'

 

Ah ah ah. Elle me fait marrer, c'est déjà ça !Egg-Recall-The-Trouble-With-Bad-Eggs.jpg

Repost 0

Présentation

  • : C'est pas la mère à boire
  • C'est pas la mère à boire
  • : Les aventures d'une jeune femme qui essaye d'avoir un bébé, tout en gardant le sourire malgré les difficulté. Car faire un bébé, c'est pas la mer à boire, si ?
  • Contact

Vous aimez ? Votez !

Recherche