Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 14:21

Précédemment dans En route vers la maternité... Après 9 mois de tentatives infructueuses pour tomber enceinte, j'apprends qu'un déréglement hormonal m'empêche d'ovuler plus de 2 ou 3 fois par an. Après des examens visant à s'assurer que rien d'autre ne cloche ni chez moi, ni chez mon Homme, j'ai revu mon médecin.

 

Le médecin m'a expliqué que j'avais le choix : patienter ou commencer un traitement hormonal. Après lui avoir demandé quels étaient les effets secondaires, j'ai accepté.

 

Dès mon prochain cycle (qui sera déclenché par du Duphaston), j'entamerai donc les injections d'hormones FSH (Puregon). Après 7 jours, une échographie et une prise de sang, j'aurai le droit à une injection d'Ovitrelle pour déclencher l'ovulation 36 heures plus tard.

 

Ce traitement marque mon entrée officielle dans un processus de PMA (procréation médicalement assistée). Et j'avoue que cela m'impressionne. Je n'aurais jamais imaginé devoir passer par là pour avoir un bébé. Je repense à ces années de pilule... Ces années à m'inquiéter de l'avoir oubliée un soir, à me ruer dans une pharmacie de garde parce que j'ai oublié d'emmener ma plaquette en week-end...

 

J'appréhende. J'espère que ce traitement ne sera pas trop contraignant. Cela représente une semaine par mois... J'appréhende surtout la douleur des injections à me faire moi-même. Je sais que si on peut se le faire, c'est que ça ne doit pas faire mal, et que ce n'est pas compliqué. Mais j'appréhende aussi les effets secondaires.

 

Quoi qu'il en soit, je sais que ça vaut le coup. Mardi soir, j'ai regardé Baby Boom sur TF1. Parmi les jeunes mamans, il y avait une femme de 32 ans, enceinte de jumeaux, qui comptait un parcours long de 7 ans pour arriver à tomber enceinte. Son émotion, celle de son mari, était contagieuse. Je me suis vue et espérée à sa place. Ses mots auraient pu être les miens. Surtout quand elle a dit que la nouvelle d'attendre des jumeaux avait été comme une récompense pour elle et son mari. Une récompense pour les efforts, les peines endurés. Cette femme, ces femmes, qui ne savent pas trop ce qui leur arrive, qui sont submergées par l'amour de l'enfant qu'elles mettent au monde. C'est moi. Ce sera moi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophia 26/08/2011 19:03


Oui, entièrement d'accord, ça aide!
On pense souvent à celles qui tombent enceinte rapidement sans trop de problèmes, forcément ça fait râler, moi la première. Mais il faut se dire que les autres sont là aussi à vivre des déceptions,
des faux espoirs, des attentes... Mais quand un cycle s'achève, un autre commence avec des milliards de possibilités nouvelles de bébés! le bébé qu'on attend, il arrive quand il veut... c'est lui
qui décide. Sacré chenapan!


Mère à boire 27/08/2011 14:25



C'est exactement ça ! Et puis, finalement, qu'est-ce qui me dit que ces femmes enceintes sont toutes tombées enceinte rapidement ? Peut-être que nous sommes plus nombreuses qu'on ne le croit :-)



Sophia 26/08/2011 13:55


Coucou! Oui, voilà une attitude positive!!! On va y arriver! Il faut persévérer! Je continue à suivre tes aventures! J'espère que bientôt on pourra y voir des photos d'echo et de test +++!
Moi je pense que le cycle 1 n'a pas fonctionné. Allez, à fond dans le C2!


Mère à boire 26/08/2011 14:05



Oui ! Et c'est fou comme savoir que d'autres femmes passent par les mêmes phases peut aider, je n'en avais pas tellement conscience avant. Oui, on va y arriver !!


Bises



patricia 25/08/2011 16:01


oui : on a trouvé la dose adéquate de stimulation au bout du 2ème essai et après ça a fonctionné au bout de la 2ème IAC
malheureusement on a perdu le bébé à 7mois de grossesse

je vais reprendre ce mois ci ou le suivant les stimulations et j'espère que ça fonctionnera encore


Mère à boire 25/08/2011 16:06



Je te le souhaite ! bon courage et merci :-)



patricia 25/08/2011 15:05


les injections ne font pas du tout mal, il faut être bien installée, aussi détendue que possible et prendre son temps. j'ai même été étonnée la première fois de ne rien sentir.
perso, je me les fait dans un petit bourrelet de gras du ventre, mais certaines filles se les font dans la cuisse.

tu peux aussi demander à ton chéri de te les faire.


Mère à boire 25/08/2011 15:56



Tu me rassures ! Mon chéri est douillet, alors je pense qu'il n'osera pas me le faire !! Et ça a bien marché pour toi ?



Présentation

  • : C'est pas la mère à boire
  • C'est pas la mère à boire
  • : Les aventures d'une jeune femme qui essaye d'avoir un bébé, tout en gardant le sourire malgré les difficulté. Car faire un bébé, c'est pas la mer à boire, si ?
  • Contact

Vous aimez ? Votez !

Recherche