Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 22:03

Ca y est. Cela fait un an.

 

Un an. 12 mois. 52 semaines. 365 jours.

 

Un an que j'ai décidé d'arrêter la pillule. Un an que je pense à avoir un bébé. Un an que je rumine. Un an que je pleure à intervalles plus ou moins réguliers. Un an. Putain, un an ! Cela me paraît beaucoup et peu à la fois. Foncièrement, je suis la même que l'année dernière. Mais pas tout à fait la même quand même.

 

Ce qui a changé ? Je ne regarde plus les enfants de la même façon, je surveille mon corps attentivement, je compte des jours qui sont devenus des semaines et des mois, je doute, je ris, je fais comme si. Comme si rien n'avait changé, comme si j'étais la même, comme si je ne comptais pas les jours et les semaines, comme si je ne remarquais pas les ventres ronds et les enfants dans les poussettes, comme si ce n'était pas grave. Comme si. Comme si je ne luttais pas contre les larmes. Comme si je n'étais pas morte de trouille. Comme si je ne me sentais pas seule. Comme si je relativisais. Comme si... ça ne faisait pas un an que j'imaginais mon ventre s'arrondir, mes bras accueillir un bébé. Comme si je n'imaginais pas à quoi il pourrait ressembler, comme si je ne pensais pas à des prénoms. Comme si.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fifine 04/07/2011 11:20


Bien sûr que l'idéal serait de lâcher prise... mais comment faire, concrètement. Personnellement, j'en ai toujours été incapable. J'ai toujours cherché les signes que mon corps pouvait
éventuellement m'envoyer (quitte à me faire des films... qui n'étaeint bien sûr que fiction).

Le temps passe, les échéances, tous les 15 jours, aussi...

Un jour, ce sera ton tour, personne ne peut te dire quand, mais il faut toujours y croire.


Mère à boire 04/07/2011 13:08



Merci Fifine, c'est exactement ce que je ressens. Cette difficulté à ne pas y penser, conjuguée au fait de ne pas vouloir y penser... Avec des jours où ça marche, et d'autres où ça marche moins
bien...


Mais ce qui ne change pas, c'est je continue d'y croire :-D



Sally 04/07/2011 07:47


Coucou, j'ai envie de te donner un conseil, et je te prie de le prendre comme tel : un simple conseil sans jugement ni rien de ce genre.

Et si tu essayais de lâcher prise, de ne pas trop penser à çà, de ne pas en être crispée ni stressée. Il arrive que quand on vit tout simplement, sans se mettre la pression, sans tension, ce que tu
désires arrive comme çà au moment où tu t'y attends le moins.

Si je me permets de te dire çà, même si je sais que c'est super dur à réaliser, c'est que c'est déjà arrivé à une personne très proche et que çà a marché.

Gros gros bisous !


Mère à boire 04/07/2011 13:06



Coucou, tu sais Sally, mon problème est bel et bien biologique, alors ne pas y penser ne marchera pas malheureusement, ou en tous cas, ça ne suffira pas :-)


D'ailleurs, je n'y pensais pas jusqu'au mois de mai quand j'ai appris que mes ovaires ne faisaient pas bien leur boulot !


Donc oui, j'essaie malgré tout de ne pas penser qu'à ça, et le blog me sert d'ailleurs à ça : évacuer ce que j'ai sur le coeur et dans la tête.


Merci pour ton soutien en tous cas !


Bisous



Présentation

  • : C'est pas la mère à boire
  • C'est pas la mère à boire
  • : Les aventures d'une jeune femme qui essaye d'avoir un bébé, tout en gardant le sourire malgré les difficulté. Car faire un bébé, c'est pas la mer à boire, si ?
  • Contact

Vous aimez ? Votez !

Recherche